0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page

Le fonds Boissonnas est entré en 2012 à la Bibliothèque de Genève et depuis cette date il y est traité et valorisé. Si des publications témoignent du soin porté à ce fonds par la Bibliothèque de Genève (Fonds Borel-Boissonnas: acquérir, inventorier, conserver, valoriser, Genève, 2020), d’autres marquent l’intérêt que lui portent les scientifiques et en particulier Estelle Sohier, enseignante et chercheuse à l’Université de Genève.

Depuis plus dix ans, elle étudie ces fonds et elle publie des articles et des ouvrages sur le photographe dont elle est devenue la spécialiste. Fred Boissonnas et la Méditerranée est le dernier ouvrage qu’elle signe. Il accompagne l’exposition du même nom qui se tient au Musée Rath jusqu’à fin janvier 2021 dont elle est l’une des commissaires. Ce livre est illustré des photographies les plus emblématiques du parcours de Boissonnas et de certaines plus documentaires, le représentant en action.

Frédéric Boissonnas photographiant le Parthénon en 1907
(inv. FBB P F 07 1907-04)

On découvre dans ce livre que Fred Boissonnas est un homme de son temps quand il met son talent de photographe au service de plusieurs expéditions, dont celle de Victor Bérard à la recherche des traces d’Ulysse en Méditerranée dont les aventures sont décrites dans l’ouvrage publié en 1933, Dans le sillage d’Ulysse. Il est un homme intrépide pour qui les voyages forgent et renforcent son art. C’est finalement aussi un éditeur malchanceux, puisque les beaux livres qu’il publiera et qu’il voudra entreprendre (sur la Grèce, les Cyclades, L’Egypte, le Sinaï…) finiront par le ruiner après des premiers succès.

Si Boissonnas est un photographe né à Genève, sa quête et sa compréhension du monde permettront à son art d’évoluer et d’en faire un artiste à part entière. Il rejoint en cela un autre Genevois, Nicolas Bouvier, qui lui aussi célébrait «L’usage du monde».