0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page

Traitement de reine pour Germaine!

Le réaménagement de la Salle du catalogue a été l’occasion pour la Bibliothèque d’effectuer des travaux de restauration sur trois bustes: Germaine de Staël (plâtre de C. F. Tieck), Jean-Jacques Rousseau (marbre de J.-A. Houdon) et Louis-André Gosse (terre cuite de F.-G. Dufaux). Les dimensions modestes des œuvres ont permis que le travail de restauration se déroule au sein de la Bibliothèque mais le déplacement de ces derniers au secteur de la restauration a nécessité l’intervention de spécialistes Fine arts. Si Madame de Staël et Jean-Jacques Rousseau se trouvaient dans le hall d’entrée à hauteur d’homme, Louis-André Gosse, lui était perché à plus de trois mètres de haut sur une étagère dans le nouvel espace cafétéria au premier étage où seul-e-s des professionnel-le-s du déplacement d’œuvres d’art pouvaient l’atteindre.

Pour le traitement, la Bibliothèque s’est adressée aux Ateliers Duffour, spécialisés dans la conservation-restauration des œuvres sculptées. Suite à leur exposition pendant de nombreuses décennies, les trois œuvres présentaient un empoussièrement important et des salissures ainsi que des dommages particuliers. Éclats sur l’épaule et la chevelure de Mme de Staël, base cassée pour Jean-Jacques Rousseau et Louis-André Gosse. Au cours des quatre jours de traitement, le conservateur-restaurateur a effectué un constat d’état des œuvres, discuté des possibilités de traitement avec le secteur de la restauration de la Bibliothèque, mis en œuvre les solutions retenues avec des matériaux répondant aux normes et exigences en vigueur, et terminé par un rapport de restauration documentant l’intervention.

Le travail a été achevé par la remise en place des œuvres sur leur socle et leur sécurisation. Germaine de Staël et ses compagnons peuvent maintenant être admiré-e-s (seulement avec les yeux!) par les visiteurs et visiteuses dès leur entrée dans le site des Bastions.

La Bibliothèque de Genève au Louvre

La Bibliothèque de Genève est régulièrement sollicitée pour le prêt d’œuvres dans le cadre d’expositions tout autour du monde.

Lorsque la pièce prêtée est particulièrement précieuse ou fragile, elle quitte la Bibliothèque accompagnée d’un convoyeur ou d’une convoyeuse. En octobre, c’est le manuscrit «De Divina Proportione» un manuscrit de Luca Pacioli datant de la fin du 16ème siècle qui est parti au Musée du Louvre à Paris pour la grande exposition organisée à l’occasion des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci.

De Divina Proportione. Photo : Bibliothèque de Genève / Matthias Thomann

Le manuscrit en parchemin, d’une grande préciosité, est extrêmement sensible aux variations d’humidité. Il a donc voyagé dans une caisse climatique jusqu’à Paris où il a été installé en vitrine par la convoyeuse de la Bibliothèque. Le constat d’état, qui rassemble toutes les informations liées à l’objet et détaille son état de conservation, suit le manuscrit durant ses trajets aller et retour et est signé par toutes les parties : prêteur, transporteur, emprunteur.

Transport dans les coulisses du Louvre

Un convoyage nécessite un important travail d’organisation et de préparation en amont, exige vigilance, calme et précision au moment de l’installation. Autant dire qu’une installation au Louvre pour l’exposition de la décennie peut donner quelques sueurs! Mais grâce à l’excellente collaboration entre les différent-e-s intervenant-e-s, le transport et la mise en place du manuscrit se sont faits facilement. Une fois la tension retombée, un convoyage c’est aussi l’occasion d’une proximité unique avec les plus belles œuvres dans des conditions très particulières.

Arrivée de la caisse en salle d’exposition
Constat d’état
Derniers ajustements avec le commissaire d’exposition
Vitrine refermée