0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page
Jean-Gabriel Eynard sur un petit pont avec un domestique à Beaulieu, entre 1852 et 1855
Bibliothèque de Genève, CIG 2013 001 dag 072, détail

Jean-Gabriel Eynard a fait fortune, rendu service à son pays et embrassé la cause du philhellénisme. Mais c’est aussi un homme épris de nouveautés, qui, au milieu du 19e siècle se passionne pour la photographie, dont il est un pionnier, remarqué par la qualité et l’esthétique de ses prises de vue. Cette façon mécanique de représenter le réel, débarrassée de la subjectivité propre à un dessinateur humain, l’a probablement fasciné.

Forte de 465 pièces recensées à ce jour, l’œuvre photographique d’Eynard est également une des plus importantes de son temps. Pour ces raisons la Bibliothèque a décidé de la décrire de façon systématique comme un catalogue raisonné.

Les catalogues raisonnés sont une vieille tradition en histoire de l’art. Ils sont caractérisés par deux traits. Le premier est l’exhaustivité: dans un catalogue raisonné on cherche à réunir toutes les œuvres produites d’un-e artiste. Cela demande des recherches de longue haleine dans les collections publiques, comme dans les collections privées. On trouve des œuvres d’Eynard à Genève bien sûr, mais ailleurs en Suisse, en Europe ou encore aux États-Unis.

La seconde caractéristique est de présenter ces œuvres selon une organisation pensée ou précisément “raisonnée”. Pour le travail d’Eynard, la subdivision par genres – portraits, paysages, scènes genres, natures mortes est pertinente.

Ajoutons que le support numérique s’est imposé naturellement comme outil de publication. Une base de données est bien plus commode qu’un épais volume imprimé pour les professionnel-les – historien-ne-s ou marchand-e-s d’art, expert-e-s – et peut être aussi agréablement consultée par le grand public.

Découvrez donc Eynard photographe en ligne. Une plaquette est également disponible sur place à la Bibliothèque (pour les nostalgiques du papier) ou sur notre site Web.