0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page

First flight: de Darryl O’Donovan, compositeur genevois

Darryl O’Donovan

Darryl O’Donovan, jeune compositeur, commence le basson à l’âge de 6 ans au
Conservatoire de musique de Genève. Ses premières compositions viennent dès l’année
suivante. Inspiré par Mozart et Bach, il compose sa première fugue pour instruments à
vent à l’âge de 10 ans, jouée lors d’un stage de musique.

Au collège son intérêt se tourne vers le cinéma et il réalise de nombreux court-métrages
pour lesquels il écrit également la musique.

Après sa maturité il étudie le cinéma en Grande-Bretagne et compose la musique de
plusieurs films d’étudiants, puis d’un premier long-métrage «Just Charlie» qui a été primé dans de nombreux festivals, dont le «Edinburgh International Film Festival» en 2017.

Désormais établi à Londres, il continue de composer de la musique de films (courts et longs-métrages, documentaires, etc.) et de la musique pour ensembles classiques.

La Musicale vient d’acquérir le matériel d’orchestre de «First flight», oeuvre composée
par Darryl O’Donovan et arrangée par Tony Cheseaux (éditée en Suisse chez Difem) pour harmonie, cornemuse, piano, harpe et chœur à quatre voix. Ce matériel sera disponible pour le prêt dès la réouverture de la bibliothèque.
Orchestres d’harmonie, amateurs et amatrices de musique «planante» et «envoûtante» bienvenu-e-s !

Et pour vous faire une idée du style musical de Darryl O’Donovan, un petit aperçu d’une autre de ses oeuvres, un projet de collaboration avec l’Orchestre de Chambre de Carouge, composée en 2013: un échantillon de ce qui deviendra le premier mouvement de la Symphonie de Chambre «Quid Pro Quo»: (interprété par East West Quantum Leap Symphonic Orchestra).

Marim’Baka aux Quatre saisons de La Musicale

En marge du 74e Concours de Genève consacré à la percussion et à la composition, La Musicale a le plaisir d’accueillir le duo Dekoboko. Formé de percussionnistes de talent, Shizuka Seki et Benoît Pesenti, il nous présente leur première création. « Dekoboko » est un mot japonais qui signifie «inégal, irrégulier, déformé» en rapport à la différence de taille du musicien et de la musicienne.

Marim’Baka est un concert gesticulé humoristique conçu comme une mosaïque de courtes pièces interprétées au marimba (le suffixe « baka » signifiant insensé, absurde en japonais). L’objectif est la découverte et la mise en valeur de l’instrument, de ses richesses sonores, à travers les multiples possibilités de jeu et l’utilisation de nombreux instruments inattendus. Au final une grande variété de styles musicaux sont abordés. Aux interprétations instrumentales parfois totalement déjantées se mêlent humour, gags et dérision.

Des partitions de marimba sont également disponibles à la bibliothèque.

Pour venir les découvrir en famille, rendez-vous à La Musicale le vendredi 15 novembre prochain.