0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page
Portrait photographique de Marc Thury, signé L. Pricam. Reproduit en frontispice dans Emile Yung, “Marc Thury : le savant et son œuvre”.
Genève, Imprimerie centrale, 1906, BGE, Rec Le Fort 59/2

Entre deux confinements, j’étais à la Bibliothèque en heureuse compagnie avec le fantôme bourdonnant de Marc Thury (1822-1905). Les papiers de ce “savant universel”, comme le qualifie Emile Yung (1), sont aussi variés et fragmentés que le furent les objets de son infinie curiosité.
Des pyramides, de la physiologie des plantes, de l’origine des peuples et des langues, de l’atmosphère ou des cratères de la lune, de l’éclairage public, de la résurrection, de la normalisation des vis horlogères, de la détermination du sexe des veaux ou des questions d’économie sociale, Marc Thury va “de l’un à l’autre comme passe l’abeille sur les fleurs” (2).

Le phénomène des tables tournantes qui hante notre 19e siècle et révèle d’étranges causes naturelles, voire des certitudes théologiques, est également passé par le feu de la démonstration de Marc Thury. Son opuscule publié en 1855 (3) vise à “jeter une pleine lumière sur tous les côtés du phénomène, physique, physiologique, ou psychologique, afin que cette clarté surabondante ne permette plus le doute”. Car “Nul ne peut démontrer a priori l’impossibilité des phénomènes annoncés […] Nul, par conséquent, n’est en droit de traiter d’absurdes les témoignages qui viendraient les affirmer […]” (4). Voilà une démarche d’une rigueur morale et d’une ouverture scientifique dont nous pourrions prendre de la graine.

Table tournante : schémas et calculs des forces (détail)
BGE, Ms. fr. 8667/1

Le généreux don, au début de l’année 2020, des archives de la famille Thury réunies par son arrière-petit-fils René Marc Sauvin a permis la redécouverte et le traitement d’un ancien lot de papiers du naturaliste jusqu’alors négligé. Espérons que la publication sur notre base Manuscrits et archives privées de la Bibliothèque de Genève de l’inventaire complet des Papiers de Marc Thury permette aujourd’hui que son esprit essaime à tous vents et féconde d’autres recherches.

Table tournante : schémas et calculs des forces (détail)
BGE, Ms. fr. 8667/1

(1) Emile Yung, “Marc Thury : le savant et son œuvre”, Genève, Imprimerie centrale, 1906, 70 pages, BGE, Rec Le Fort 59/2 (1905)
(2) Op.cit., page 3
(3) Marc Thury, “Les Tables tournantes: considérées au point de vue de la question de physique générale qui s’y rattache, le livre de M. le comte A. de Gasparin et les expériences de Valleyres“, Genève, Librairie allemande de J. Kessmann, 1855, 64 p.
Note : Rédigé à la rescousse du Comte Agénor de Gasparin qui avait publié l’an précédent un essai “Des tables tournantes, du surnaturel en général et des esprits“, Paris, E Dentu, 1854
(4) Op. cit., page 5 et 9



WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Pin It on Pinterest