0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page
Photo : Bibliothèque de Genève / Matthias Thomann
Photo : Bibliothèque de Genève / Matthias Thomann

Ces derniers mois, nous ne savions plus où donner de la tête en raison des nombreux chantiers de conservation menés dans le cadre de l’aménagement des Bastions.

Après avoir évalué l’état de conservation des 18 bustes présents dans les espaces publics, nous avons alors bille en tête procédé à leur dépoussiérage. La poussière, véhiculée par l’air ambiant, s’était déposée au fil du temps sur ces pièces et avait décidé de se payer notre tête.  
Outre l’aspect inesthétique de cet encrassement, il peut être un véritable vecteur de dégradations chimiques ou microbiologiques et nous prendre carrément la tête!
La poussière est composée de fines particules (poils, fibres, etc.), d’agents chimiques (composés organiques volatils) et de spores pouvant favoriser les attaques chimiques ou le développement de moisissures dès que les conditions climatiques sont réunies. Un véritable concentré nocif à long terme auquel il faut tenir tête!
Gardons la tête froide, il existe des solutions. En effet, nous procédons régulièrement à des campagnes de dépoussiérage sur nos collections dans nos espaces publics ou dans nos magasins.
Femmes de tête, les techniciennes en conservation, sont alors entrées en action, armées de brosses douces, pinceaux à poils souples et aspirateurs à filtration totale. Ainsi, durant plusieurs jours, elles n’avaient qu’une idée en tête: éradiquer de nos 18 têtes (plus très blondes) la poussière accumulée au cours des derniers temps.
Les bustes ont maintenant intégré la galerie de la Salle de lecture.
À tête reposée, venez observer nos bustes qui ont la tête bien faite. Vous verrez, Calvin a notamment la tête beaucoup plus légère !

Photos : Bibliothèque de Genève / Stéphane Pecorini