0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page
Cadre pour l’exposition Boissonnas et cahier des entrées et sorties
Photo: Bibliothèque de Genève/Stéphane Pecorini

Chaque année, de nombreux ouvrages et documents transitent par l’atelier de restauration afin d’y être restaurés ou préparés[i] en vue d’un prêt pour une exposition temporaire au sein d’une autre institution. Avec plus d’une centaine de mouvements par année, le personnel de l’atelier doit être particulièrement attentif et vigilant au suivi du mouvement des œuvres.

À ce titre, plusieurs étapes permettent d’assurer la bonne traçabilité de ces dernières:

  • la mise à jour d’un cahier de suivi des mouvements,
  • l’édition de bordereaux de départ et de retour,
  • l’enregistrement au sein d’une base de données propre à l’atelier
  • le scan du code-barres

Par ailleurs, dans le cadre d’une restauration ou d’un prêt, un constat d’état de l’œuvre est automatiquement réalisé et suivra l’objet tout au long de son parcours.

Les données relatives aux mouvements de nos objets sont également systématiquement archivées et nous permettent ainsi de retracer physiquement la vie d’une pièce au fil du temps.

Pour l’exposition consacrée à l’Œuvre de Boissonnas ce n’est pas loin de 120 œuvres qui ont été transportées du Centre d’iconographie vers l’atelier afin d’y être restaurées, encadrées, conditionnées, puis enfin transportées vers le Musée Rath sous l’œil attentif de l’équipe de l’atelier de restauration pour y être dévoilées au public.


[i] Préavis scientifique, constat d’état, conditionnement