0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page

La Musicale a la particularité de conserver plusieurs fonds distincts de matériels d’orchestre (appelés aussi matériels d’exécution). Ces derniers sont stockés exclusivement en magasins et peuvent être consultés ou empruntés sur demande. Mais pourquoi La Musicale se distingue-t-elle des autres bibliothèques musicales qui ne prêtent ou n’acquièrent pas ce type de document ?

Les raisons sont révélatrices de la mission première de la bibliothèque d’une part et historiques d’autre part. En effet, dès 1962 et avant l’ouverture au public en 1989, la bibliothèque avait la mission de fournir les matériels d’orchestre devant servir aux concerts Ville de Genève. C’est durant cette même période qu’elle «s’enrichit» des matériels d’orchestre lyriques appartenant au Grand Théâtre de Genève. Ces matériels d’orchestre ayant servi aux représentations de la scène lyrique de la Place de Neuve constituent le noyau de la collection historique.

Prenons l’exemple du Faust de Gounod, joué à Genève peu de temps après la création parisienne de 1859. Cet opéra est toujours resté au répertoire et le nombre de représentations entre 1879, ouverture du Grand Théâtre, et 1912 atteint les quelque trois cents représentations!

Le goût genevois semble se calquer sur celui de Paris si on en croit le Journal de Genève de l’époque: La salle était comble. C’est que c’était pour tout le monde une nouveauté […]. Cette fois, il était recommandé par le grand succès de sa reprise, l’année dernière, au Théâtre Lyrique, à Paris, et par une affiche qui promettait beaucoup. Disons tout de suite que, pour la partie musicale, le succès a été complet et que la mise en scène a émerveillé les spectateurs.

Faust : Scène 5 de l’acte 2

Au fil des semaines, nous reviendrons sur les particularités des matériels d’orchestre de La Musicale et les divers fonds constitués.