0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page

Qui ne s’est pas posé cette question en regardant le portrait de «M.-A. Evans» à la Salle Moynier, décroché temporairement le temps d’être nettoyé?

C’est l’une des très rares peintures de femmes ornant les murs de la Bibliothèque. Mary Ann Evans (1819-1880) est devenue célèbre sous un nom de plume masculin: George Eliot.

Le tableau a été exécuté en 1850 pendant son séjour dans la famille de l’artiste-peintre Albert Durade. Ce que l’inscription sur le tableau n’indique pas est qu’Albert-Durade en a fait plusieurs copies, dont une se trouve à la National Portrait Gallery à Londres et une autre à la Herbert Art Gallery à Coventry.

Les liens entre l’artiste et son sujet sont restés étroits, puisqu’Albert Durade devint le traducteur des romans de Georges Eliot.

En décembre 2018, pour lancer le bicentenaire de la naissance de George Eliot, l’Université de Genève, avec la collaboration de la George Eliot Fellowship, a organisé un colloque. Les participant-e-s ont notamment été accueilli-e-s à l’Espace Ami Lullin de la Bibliothèque de Genève pour y découvrir le portrait, la correspondance et des œuvres imprimées de George Eliot.

Ce texte est signé Valerie Fehlbaum, anciennement chargée d’enseignement au Département de langue et littérature anglaises de l’Université de Genève.