0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page

La nouvelle année s’annonce studieuse et numérique!

L’informatique a déjà une longue histoire dans les bibliothèques: elle a démarré à Genève il y a plus de 50 ans, comme le rappelle un livre récent, écrit par deux anciens directeurs de bibliothèques[1].

Pour des raisons de droits d’auteur, il est cependant très difficile d’accéder légalement à des ressources numériques commerciales depuis chez soi, surtout si l’on n’est pas (ou plus) membre d’une université. Alors qu’au début d’Internet, seules les institutions disposaient de connexions performantes, aujourd’hui même les particuliers ont des accès puissants. Il n’y a donc pas de contraintes techniques.

Les licences nationales sont un premier pas vers un accès plus ouvert à ces sources du savoir. De quoi s’agit-il? Ce sont des abonnements payés, par les universités suisses et permettant à toute personne disposant d’une adresse en Suisse d’accéder aux ressources de certains éditeurs. Pour avoir une idée de ses ressources, le plus simple est de se rendre sur Swissbib, le portail qui permet d’explorer les ressources de toutes les bibliothèques du pays. Un filtre limite celles qui correspondent aux licences nationales (plus de 6 millions quand même!)

Pour afficher les articles eux-mêmes, en streaming ou en PDF, il est nécessaire de s’authentifier dans Swissbib: c’est ce que nous expliquerons dans un prochain billet.


[1] Alain Jacquesson, et Gabrielle von Roten. Histoire d’une (r)évolution : l’informatisation des bibliothèques genevoises, 1963-2018. Genève: L’Esprit de la Lettre Editions, 2019.