0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page

L’historien du livre et bibliographe belge Jean-François Gilmont nous a quitté-e-s le 6 juin 2020 à l’âge de quatre-vingt-six ans.

Nombreux sont encore les employé-e-s de la Bibliothèque de Genève qui se rappellent l’avoir vu hanter catalogues et magasins fidèlement secondé par sa femme bibliothécaire, tout à la rédaction de GLN 15-16, cette base de données bibliographique des impressions de la Suisse romande aux 15e et 16e qui fait autorité en la matière et que la Bibliothèque de Genève continue d’enrichir. C’est cet outil indispensable aux chercheurs et chercheuses qui a valu à Jean-François Gilmont d’être nommé conservateur honoraire de la Bibliothèque de Genève («conservateur sans honoraires», rectifiait-il avec le sel de son ironie).

Auteur de près de trente livres et de cent quatre-vingts articles scientifiques portant notamment sur la bibliographie matérielle et sur l’importance de l’écrit dans la diffusion de la Réforme, il mena à son terme avec persévérance et méticulosité la bibliographie des œuvres de Calvin éditées au 16e siècle mise en route par Rodolphe Peter.

Sans conteste les travaux de cet ancien jésuite devenu l’un des meilleurs spécialistes de l’histoire du livre protestant font date.

Docteur en histoire de l’université catholique de Louvain, il y fut conservateur de bibliothèque pendant plus de vingt ans; agrégé de l’enseignement supérieur, il dispensa des cours notamment en histoire du livre et de la lecture, quand il ne traitait pas de l’histoire de l’humanisme ou des origines de la civilisation occidentale: l’Académie royale de Belgique l’avait accueilli dans son sein en 2004.

Aimable et discret, il partageait avec largesse son savoir et ponctuait volontiers sa conversation de remarques drolatiques, un petit sourire en coin.