0041 22 418 28 00 communication.bge@ville-ge.ch
Sélectionner une page

Ce petit livre écrit par la philosophe et psychanalyste Hélène L’Heuillet arrive à point nommé en cette période particulière qui a vu une grande partie de la population être confinée chez elle. Il remet en question la société actuelle basée sur l’urgence en toutes choses. Cette urgence qui conduit à un sentiment d’intensité et de vie bien remplie, sentiment qui finalement est totalement illusoire.

Dans ces conditions, le retard doit être considéré non pas comme un défaut mais une richesse. Savoir attendre permet de ne pas s’engager trop rapidement, de prendre le temps de la réflexion. S’autoriser un retard signifie également prendre un risque personnel, le risque de laisser survenir quelque chose d’inattendu, de laisser une ouverture dans sa vie trop bien planifiée.

À l’heure actuelle où les services reprennent peu à peu à la Bibliothèque de Genève comme ailleurs, le livre d’Hélène L’Heuillet est donc tout à fait actuel. Il nous incite à vivre pleinement mais sans précipitation et nous invite à accueillir avec sérénité  les aléas et les «retards» éventuels qui ponctuent notre quotidien.